T É R E N C E   P I Q U E

Image

14 tirages lambda
60x80 cm

De Gibraltar à Tarifa, sur l’extrême bord de l’Europe, outre la spéci cité géographique qui nous permet de voir l'autre rive, ce qui attire l'attention, c'est la multitude d'infrastructures de surveillance, anciennes et actuelles, ponctuant le paysage. Il y a dans cette omniprésence une tension faisant le lien entre deux époque en miroir. Celle où la dictature franquiste construisait son « mur méditerranéen » et celle où l'Europe actuelle s'inquiète des flux migratoires clandestins. Aussi, j'ai choisi d'interroger cet état de fait en réalisant une série de paysages photographiques tronqués, d’où la « veduta » est évacuée pour ne pointer que ces observatoires, qu'ils soient utilisés, à l'abandon ou parfois transformés comme objet touristiques. Pas de mélancolie ou de romantisme pour autant, mais un constat, un inventaire non exhaustif donnant à penser ce territoire tout autant que l'acte photographique comme acte de surveillance. Car du fait de la distance et du calme apparent d'une pratique à la chambre, toutes ces constructions propres aux zones stratégiques ne sont plus tant des moyens de protection que de simples socles pour le regard. Ainsi, avec ces relevés photographiques réalisés depuis ce bord d'où l'œil peut toucher l'autre rive, c'est autant la question de la scrutation qui fait signe, que celle de la représentation : dans le jeu en aller-retour entre l'image, son sujet et son observateur, c'est l'acte photographique qui est directement mis en abîme

Série participant au projet Autour du tracé avec le Collectif Dekadrage

+

Exposition Centre du Patrimoine Arménien, Valence, France - 10.2014 > 02.2015

image

+

Exposition Fontaine Obscure, Aix-en-Provence - 09.2013

Image